mercredi 22 avril 2020

Souvenirs d'un Viry Chatillon d'autrefois

Une de nos écrivantes m'a permis de diffuser son texte sur un Viry-Chatillon disparu !

Souvenirs d'enfance au doux parfum nostalgique.


Voyage dans le temps par Chantal Mameli-Ducauquy
J'ai passé mon enfance chez mes grands-parents à Viry Châtillon dans les années 50. Ce n'était pas la campagne, cette ville comptait déjà 13 000 habitants. Rue Emile Zola, petit pâté de maisons entouré de quatre rues, dont je connaissais presque tous les résidents.
A l'époque les jardins étaient utiles. Le potager prenait toute la place. Haricots verts grimpants, groseilles, rhubarbe, oseille, carottes, pommes de terre, citrouilles, fraises et salades occupaient tout le terrain, abrités par des arbres fruitiers. Nous n'avions que les allées pour jouer. J'avais une copine, Françoise, qui habitait l'autre coin de rue. Elle venait me chercher en criant mon prénom près du portillon. 
« Oui, j'arrive ! À quoi on joue aujourd'hui : vélo, poupées, craies et palet pour marelle, corde à sauter, petites balles ? » 
Nous jouions sur la route. Pas de danger parce que pas de voiture. Juste celle de monsieur P. qui rentrait le soir avec sa traction noire. Il roulait à dix à l'heure et klaxonnait du bout de la rue. Chez mes grands-parents, pas d'eau chaude, pas de salle de bain, pas de chauffage central, pas de frigo. Sur l'énorme cuisinière à charbon, une grosse marmite tenait l'eau au chaud. Des salamandres dans les chambres assuraient un minimum de chaleur pour la nuit. Je m'endormais en regardant rougeoyer le foyer. Le lundi, la lessiveuse en zinc, dans la cuisine, bouillonnait et crachait son mécontentement, dégageant une odeur dont je me souviens encore. Ensuite, dehors, hiver comme été, il fallait frotter le linge sur une planche à l'aide d'une brosse et après rincer encore et encore et encore.
Je me souviens de matins d'hiver ou les vêtements étaient raides gelés sur la corde à linge. 
« Ne touche pas, tu vas les casser ! »
Dans la cave, il y avait un garde-manger, sorte de petit meuble en bois à la porte grillagée, où était conservée la nourriture fraîche. L'été, la boisson était tenue au frais dans un seau descendu dans le puit à l'aide d'une corde. 
Chaque matin, la camionnette du crémier s'annonçait en klaxonnant et offrait l'occasion de petites réunions entre voisins. Le marchand de peaux de lapin, avec sa charrette, passait de temps en temps récupérer les fourrures. Tous les enfants caressaient le cheval qui affectait un air blasé. Passait aussi le rémouleur avec son cri particulier. Ma grand-mère lui confiait ses énormes ciseaux noirs de couturière. 
Ces temps sont révolus, presque anciens, un peu plus de 60 ans et nous sommes sur une autre planète. 
Chantal Mameli-Ducauquy (Tout est vrai). 


mardi 31 mars 2020

Mémoires d'une passante...

Par cet article, je voulais rendre hommage à Madame Annie Sayour, qui vient de nous quitter en cette fin du mois de mars 2020...
J'avais rencontré Annie grâce à une amie écrivante, Laëtitia, qui l'avait convaincue de reprendre ses mémoires. Annie avait tendance à ressortir de son chapeau ses anecdotes les plus drôles et savoureuses au moment où Laetitia et ses compagnons du Club de Théâtre rentraient sur scène ! Les fous rire étaient d'autant plus difficiles à contrôler !
Ce sont ces moments de rires partagés qui ont convaincus Annie : oui, avec l'aide de Laetitia, elle allait l'atteindre ce rêve : publier, un jour, les mémoires d'une passante ...
Elles ont ensuite fait appel à moi pour une relecture et un "supplément d'âme" (c'est Annie qui le dit !).
Nous en avons passé quelques heures à vivre la vie d'Annie, par procuration !
Des anecdotes joyeuses, parfois croustillantes. Quelques regrets aussi.
Voilà ce que nous a laissé Annie Sayour comme cadeau : en plus de son sourire, ses mots, ses souvenirs.
Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous le prologue de son autobiographie "Mémoires d'une passante" aux éditions St Honoré -Paris.


lundi 9 mars 2020

Atelier Carnet Créatif du dimanche 15 mars 2020

Pour le prochain atelier de carnets créatifs, le thème sera "Garçon, le menu !", nous parlerons nourriture terrestre.
Ecriture, collage, dessin. Venez vous amusez, on y parlera même de Voltaire.
Je vous donne rendez-vous de 10h à 12h à Juvisy sur Orge le dimanche 15 mars 2020.
Pour confirmer votre présence, utilisez l'adresse : hello.miss.testa@gmail.com ou par téléphone 06 10 25 34 22.
Prix de l'atelier : 15 euros par chèque à l'ordre du Coq à l'âne
A bientôt.
Valérie Bosco et le coq à l'âne.



mercredi 29 janvier 2020

Carnets créatifs

Voici de beaux retours sur notre dernier atelier "Carnet Créatif" dont le thème était librement inspiré du test de Rorschach !
Les séances de Carnets Créatifs sont proposés et animés par Valérie Bosco qui se forme aux ateliers d'art thérapie et allient subtilement créations et écriture bien sûr !
Tous les niveaux sont acceptés ! Les ateliers sont indépendants les uns des autres.

Prochaine date ? Le dimanche 9 février de 10h à 12h. Inscriptions et renseignements auprès de Valérie pour le coq à l'âne via l'adresse mail : hello.miss.testa@gmail.com
Tarif par séance : 15 euros.

Crédit photo : Kaizen Happiness Life.



lundi 13 janvier 2020

Vœux et rentrée des Banquets Littéraires !

Nous aurons le grand plaisir de vous retrouver le mercredi 22 janvier 2020 à partir de 19h pour nos partager nos vœux  pour cette nouvelle année, à l'occasion de notre premier banquet de la saison !

Odile Leclerc, présidente de l'association Le Coq à l'âne, vous proposera une présentation du philosophe et essayiste Montaigne.

Pas d'inscription mais participation à la soirée en emmenant un plat sucré ou salé.
Lieu  : la MJC Aimé Césaire de Viry Chatillon (13 ave Jean Mermoz 91170).

Le banquet de février sera animé par notre amie Laure Pastinelli le mercredi 26 février 2020 à 19h, sur le thème de l'auteur William Boyd.


lundi 9 septembre 2019

Atelier mensuel Carnets créatifs

Vous souhaitez mêler votre créativité à l'écriture ?
Nous vous proposons de découvrir nos ateliers Carnets créatifs !


jeudi 29 août 2019

Lancement du Prix du Jeune Ecrivain Essonnien 2019

Sur le thème "Je t'écris, je vous écris : correspondances", le thème 2019 du Prix du Jeune Ecrivain et du jeune Illustrateur Essonnien a été lancé !

Vous avez entre 8 et 18 ans, ce thème vous inspire ? Vous pouvez envoyer votre/vos œuvres écrites ou dessinées !
Nous pouvons également vous aider à faire écrire vos groupes ! N'hésitez pas à nous contacter notre association (dans le limite de nos agendas disponibles).
Voici l'affiche, vous trouverez le règlement du concours ainsi qu'un modèle d'autorisation parentale sur notre site internet www.lecoqane.fr, ou sur le site de la ligue de l'enseignement 91, organisateurs du concours.
Jusqu'au 31 décembre 2019.


vendredi 12 juillet 2019

Une belle sortie au Panthéon.

Le mercredi 10 juillet, nous vous avons proposé une sortie au Panthéon.
L'occasion de rendre une visite à Victor Hugo, Emile Zola, Alexandre Dumas, Simone Veil et bien d'autres grandes figures !
A 11h, accès aux toits de Paris pour une vue panoramique et découverte du pendule de Foucault.








mardi 18 juin 2019

Enfin le programme des stages été 2019 !

Le stage été "Ecrire l'été à Viry", c'est l'occasion de nous retrouver dans une ambiance estivale. Du lundi 1er juillet au vendredi 12 juillet (sauf les mercredis) de 14h à 17h, nous vous proposons d'explorer des thèmes très libres.
Ecrire pour le plaisir, aller plus loin, prendre le temps.

Voici notre programme ! Stage "A la carte" : vous pouvez vous inscrire uniquement le jour où où vous êtes disponible ou sur le thème qui vous intéresse, comme sur la totalité du stage ;-)



Samedi 22 juin de 14h à 18h : Carnets de voyages et collages à la fête de l'été du Plateau !


Le Coq à l'âne fait partie du CAP Comité d'Animation du Plateau depuis sa création. Ce samedi 22 juin 2019, de 14h à 18h, trouvez notre stand pour créer votre page de Carnet de Voyage ou participer à notre collage collectif sur le thème "Comme sur des roulettes" !